Haltérophilie

Haltérophilie

Nôtre salle d’haltérophilie

Nos entraîneurs: Jean Lavertue, Alain Le Breton et Eugenie Romanov. 

Jean Lavertue, entraîneur, à participé:

  • aux Jeux du Québec
  • aux Jeux du Canada
  • aux championnats du monde junior
  • aux Jeux du Commonwealth
  • aux Jeux Panaméricains
  • aux championnats du monde senior
  • ainsi qu’aux Jeux Olympiques à Atlanta en 1996

Heures:

Lundi 10:00 à 12:00 & 17:00 à 20:00
Mardi 17:00 à 20:00
Mercredi 10:00 à 12:00 & 17:00 à 20:00
Jeudi CONGÉ
Vendredi 10:00 à 12:00 & 17:00 à 20:00
Samedi 11:00 à 14:00
Dimanche CONGÉ

 

Tarifs:
50.00$/Mois (illimité)
65.00$/Mois (inclus accès au Gym)
35.00$/Mois (2 cours/semaine)
50.00$/Mois (2 cours/semaine + accès au Gym)
10.00$/Essais (Non membre du Gym)
5.00$/Essais (Membre du Gym)
40.00$/8 cours (Valide 2 mois)

 

L’Haltérophilie en quelques mots…
L’haltérophilie est un exercice qui demande Force, Souplesse et Dynamisme. Ce sport se décompose en deux mouvements qui sont respectivements :

 

L’ARRACHÉ

La barre est placée horizontalement devant les jambes de l’athlète. Celui-ci doit l’agripper, les mains en pronation et la tirer d’un seul mouvement, du plateau jusqu’au bout des bras tendus au-dessus de la tête. Le mouvement s’effectue, soit en fléchissant ou en fendant les jambes. La barre doit longer le corps d’un mouvement ininterrompu, sans qu’aucune autre partie que les pieds touche le plateau. Le poids soulevé doit être maintenu immobile, bras et jambes tendus, pieds alignés, jusqu’au signal de replacer la barre sur le plateau. Le retournement des poignets ne doit s’effectuer que lorsque la barre a dépassé la tête de l’athlète. L’athlète se re­dresse aussitôt qu’il le peut, en plaçant les pieds perpendi­culairement au tronc et à l’haltère. Le signal doit être donné aussitôt que l’athlète est immobile de toutes les parties de son corps.

arrache

 

 

 

 

 

 

L’ÉPAULÉ JETÉ

Première partie, l’épaulé:
La barre est placée horizontalement devant les jambes de l’athlète. Celui-ci doit l’agripper, les mains en pronation et la tirer d’un seul mouvement du plateau jusqu’aux épaules. Ce mouvement s’effectue, soit en fléchissant ou en fendant les jambes. Durant ce mouvement ininterrompu, il est permis que la barre glisse le long des cuisses; Cependant elle ne doit pas toucher la poitrine avant la position finale, alors qu’elle repose sur les clavicules ou sur la poitrine au-dessus des mamelons ou sur les bras complètement repliés. L’athlète se redresse dès qu’il le peut en plaçant les pieds alignés et perpendiculairement au tronc et à l’haltère.
Deuxième partie, le jeté:
L’athlète fléchit les jambes et effectue une poussée simultanément avec les jambes et les bras afin d’amener l’haltère au bout des bras, tendus verticalement au-dessus de la tête. Le poids soulevé doit être immobile, bras et jambes tendus pieds alignés, jusqu’au signal des arbitres de replacer l’haltère sur le plateau. Le signal des arbitres doit être donné aussitôt que l’athlète est immobile de toutes les parties de son corps.

epaulejete

 

 

 

 

 

 

lavertue

Jean Lavertue le 18 décembre 2004. Poids 77 kg à l’épaulé jeté 165 kg